Non classé

Bien fabriquer son eliquide

Conseils pour un DIY réussi

L’appellation « DIY » vient de l’anglais « do it yourself » et signifie : fais-le toi-même.
Vous l’aurez compris ; faire son DIY, dans le monde de la vape, signifie confectionner soi-même son eliquide. En tant que vapoteur déjà un minimum expérimenté, avez-vous alors songé à passer à l’étape supérieure et à fabriquer votre eliquide ?

Pourquoi fabriquer son eliquide ?

Fabriquer son propre eliquide comporte de nombreux avantages :

  • Le 1er avantage est clairement financier. En effet, grâce au DIY, l’achat des ingrédients de base (glycérine végétale / propylène glycol / arômes concentrés) en grande quantité permet d‘obtenir un flacon de 10 ou 50ml d’eliquide à moindre coût. En comparaison avec du eliquide prêt-à-vaper, votre DIY en 10ml vous revient à un peu plus de 1€ (contre un peu plus de 5€ dans le commerce), en foncion de votre taux de nicotine.
  • Le 2ème avantage est que faire votre DIY vous permet de réaliser votre propre recette ! La vôtre, l’unique, pour vaper un eliquide all-day en fonction de vos envies et de vos besoins ! Aussi, vous pouvez varier les combinaisons d’assemblages d’arômes et faire votre recette personnalisée !

Fabriquer son eliquide sur mesure

Bien choisir ses accessoires de préparation :

Pour fabriquer son eliquide DIY, il vous faut un minimum d’accessoires spécifiques. Flacons grand contenant gradués ou encore gants en latex et lunettes de protection font partie des éléments de base pour préparer votre eliquide en toutes sécurité et précision. Ne boudez pas le papier absorbant, il est d’une grande utilité également ! Et une règle à ne jamais négliger : plus la présence de nicotine est élevée, plus il faut se protéger (peau, yeux…).

Aussi, n’hésitez pas à demander conseil auprès de votre boutique préférée pour connaître l’ensemble des accessoires obligatoires ou simplement utiles pour un DIY réussi.

Bien choisir sa base :

Point de départ de votre recette DIY, la base est clairement l’indispensable composant pour votre recette !

Tout comme les eliquides prêts-à-vaper que vous trouverez dans votre boutique favorite, la base se compose de glycérine végétale, de propylène glycol. Soit séparés (base 100% VG uniquement ou base 100% PG uniquement), soit mélangés ensemble en différentes proportions.

– La Glycérine Végétale (VG) : elle produit la vapeur. C’est un composant épais, liquoreux, mais qui est très doux en gorge.
– Le Propylène Glycol (PG) : il met les arômes en valeur et procure une petite accroche en gorge car il assèche les muqueuses (d’où l’intérêt d’écouter les conseils de votre shop préféré quand il vous conseille de boire ++ quand vous vapez).

Les proportions (ou ratios) que l’on retrouve le plus souvent sont en PG/VG 50/50, PG/VG 40/60, PG/VG 30/70 et PG/VG 20/80. Un ratio PG/VG 50/50 ou 40/60 est idéal car, vous permettant d’avoir tous les avantages et de la glycérine végétale et du propylène glycol, il vous assurera un bon rapport vapeur/saveur.

Un ratio PG/VG 30/70 ou 20/80 est plutôt orienté vapeur, il est donc à privilégier si vous êtes dans une vape plus ludique que d’arrêt, avec du matériel dédié à la production de gros nuages.

Enfin, votre taux de nicotine viendra parfaire le tout ; plus le taux de nicotine sera élevé, plus vous ressentirez ce fameux « hit » en gorge. Pour cela, on doit intégrer à sa préparation DIY ce que l’on appelle des « boosters » de nicotine. Conformément à la réglementation TPD les boosters sont uniquement disponibles en flacons 10ml et sont généralement à un taux de 20mg/ml. Pour exemple, 1 booster ajouté à 30ml de base donnera un taux de nicotine de +/- 6mg/ml, 1 booster ajouté dans 50ml de base donnera +/- du 3mg/ml…

Bien choisir ses arômes concentrés :

Vous trouverez forcément votre saveur préférée parmi les 5 grandes familles d’arômes : la famille « classic », la fruitée, la gourmande, celle des bonbons/boissons et celle des mentholés/frais. Tout est une question de goût, et vous pouvez même assembler des familles ensemble.

Cependant, pour débuter, nous vous conseillons de faire simple ! Déjà parce que la préparation de son eliquide en DIY demande de la patience. En effet, une fois que vous avez tout assemblé ; la base, les boosters de nicotine et les arômes, il est nécessaire avant de consommer votre eliquide d’attendre un certain temps de maturation, que l’on appelle le « steep ». Les saveurs classics et gourmandes sont assez chronophages ; il vous faudra, avant de goûter votre recette, conserver votre eliquide DIY à l’abri de la lumière au moins 3 semaines et penser à remuer à peu prés tous les deux jours les flacons, afin de bien homogénéiser toutes les molécules d’arômes à la base ! Pour les autres saveurs (fruitées, mentholées…) moins de temps suffit. Mais c’est le jeu ; sachez que plus votre temps de steep est long, meilleur sera votre eliquide !

Pour gagner du temps sur la préparation :
  • Si vous souhaitez vaper des concentrés multi-arômes, il existe des recettes toutes prêtes de concentrés qui vous faciliteront encore plus la tâche.
  • Si vous souhaitez accélérer le temps de steep de vos préparations DIY classics et gourmandes, vous pouvez opter pour une base accélérant le temps de steep, comme la base Mix&Go que nous proposons sur notre site !

Bien choisir le dosage des concentrés :

Un dosage d’arôme concentré se compte soit en gouttes, soit en millilitres, sit en pourcentage. En fonction des flacons d’arômes, le goutte-à-goutte n’est pas toujours de la même dimension donc la plupart des fabricants d’arômes vous indiqueront un dosage en pourcentage.

En règle générale, 30 gouttes d’arôme concentré sont égales à 1ml. Si un arôme se dose à 10%, je dois ajouter 1ml (soit 30 gouttes) dans 10ml de base, ou 10ml dans 100ml de base.
Pour simplifier la manoeuvre, les dosages conseillés sont indiqués sur les flacons des concentrés ou auprès du vendeur.

Demandez conseils auprès de pros de la Vape

Quand vous souhaitez débuter dans la préparation de vos eliquides DIY, n’hésitez pas à exprimer vos doutes, vos attentes et besoins à votre boutique, ou auprès du site sur lequel vous souhaitez acquérir les éléments indispensables à une préparation DIY. En 1er lieu si vous avez des doutes pour définir les quantités de chaque ingrédient, sans risque d’écoeurement ou d’erreurs de dosage. Enfin, que ce soit en termes de sensations, de votre dépendance à la nicotine ou encore de vos préférences en terme de hit, les professionnels de la vape sauront vous indiquer quelle recette est la plus adaptée à vos attentes.

Retour à la liste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *